Acheter première maison : 6 idées fausses qui ont la dent dure

L'achat d'une maison est quelque chose de stressant, surtout s'il s'agit de votre première. Beaucoup de questions vous viendront probablement à l'esprit. Cet article bat en brèche six idées fausses tenaces.

 

Vous avez besoin de (beaucoup de) fonds propres

L'achat d'une maison suppose de nombreux frais. Pensez par exemple aux droits d'enregistrement et aux frais de notaire. Ceux-ci peuvent très vite atteindre 15 ou 20 % du prix d'achat. Beaucoup sont convaincus qu'ils doivent payer tous ces frais de leur poche. Beaucoup de Belges pensent aussi qu'il faut posséder des économies supplémentaires parce que les banques refusent d'accorder un prêt hypothécaire pour 100 % du prix d'achat...

Alors, certes, beaucoup de banques traditionnelles vous demanderont de disposer de fonds propres si vous voulez acheter une maison. Mais cela ne sera pas le cas si vous vous adressez à un courtier indépendant en crédits hypothécaires qui travaille avec différents organismes de crédit et dispose donc d'un plus grand éventail de solutions. Surtout s'il s'agit de votre première maison et que vous n'avez pas d'économies. Informez-vous auprès de nos spécialistes sur les différentes possibilités pour un crédit logement.

 

Vous ne pouvez pas acheter une maison si vous avez déjà d'autres emprunts en cours

Un autre malentendu est celui selon lequel vous ne pouvez pas conclure d'emprunt hypothécaire (et donc pas acheter de maison) si vous avez déjà d'autres emprunts en cours. Rien n'est moins vrai, même si c'est bien sûr moins évident. Un organisme de crédit évaluera toujours votre capacité à rembourser votre emprunt hypothécaire et tentera d'éviter que vous ne vous lanciez dans une aventure financière trop périlleuse. Plus vous aurez d'emprunts, moins vous aurez de marge pour votre emprunt hypothécaire. Attendre un peu pourra donc être utile pour acheter votre maison ou voir quels emprunts rembourser en premier. Nos spécialistes hypothécaires disposent de toute l'expérience nécessaire pour vous indiquer la meilleure option. Prenez donc rendez-vous sans plus attendre.

 

Mieux vaut toujours opter pour un taux fixe

Il s'agit peut-être bien là d'une des affirmations les plus fausses au sujet d'un emprunt hypothécaire. Vous ne devez certainement pas opter d'office pour un taux fixe. Le choix entre un taux fixe ou variable dépendra de votre situation personnelle. Avec quoi vous sentez-vous le plus à l'aise ? Où en serez-vous dans cinq ou dix ans ? Quels sont vos projets d'avenir ? Nos spécialistes hypothécaires vous poseront différentes questions auxquelles vous seul pourrez donner la bonne réponse. Nous écouterons ce que vous voulez, et non ce que l'organisme de crédit ou la banque conseille de choisir.

 

Vous devez payer un acompte à l'agent immobilier

À l'achat d'une maison dans le bon coin de la Belgique, le compromis reprendra généralement un article sur le paiement d'un acompte. Le plus souvent, celui-ci fluctuera aux alentours de 10 % du prix d'achat. Le vendeur demandera un acompte à titre de garantie pour être sûr que vous ferez le nécessaire pour acheter la maison. Dans de nombreux cas, il sera stipulé que le paiement de cet acompte devra se faire sur un compte de l'agent immobilier.

Vous pourrez payer l'acompte sur le compte-tiers (compte spécial de l'agence immobilière), mais rien ne vous y oblige. Si vous préférez payer l'acompte à votre notaire, vous pourrez parfaitement le faire. Si vous ne disposez pas de fonds propres suffisants pour payer l'acompte, faites appel à l'aide de nos spécialistes hypothécaires. Ils vous aideront pour que vous puissiez signer le compromis sans souci.

 

Vous devez payer un acompte au vendeur

Un autre mythe tenace veut qu'il « faut payer un acompte sur le prix d'achat au vendeur pour faire diminuer le prix d'achat officiel et ainsi réduire les frais.

Ne le faites sous aucun prétexte ! Vous enfreindriez la loi et éluderiez aussi l'impôt. Assez pour encourir une sanction pénale et devoir payer une amende en plus des frais habituels ! Si vous vous interrogez sur la meilleure manière de payer l'acompte, consultez votre notaire ou un de nos collaborateurs.

 

Vous ne pouvez pas consacrer plus de 30 % de vos revenus mensuels à votre prêt hypothécaire

Pour le financement de l'achat d'une maison, la plupart des Belges contractent un prêt hypothécaire. On entend souvent dire dans ce cas que la charge mensuelle de l'emprunt ne peut pas dépasser 30 % du salaire (commun). C'est faux ! Les banques et établissements de crédit vérifieront toujours votre capacité de remboursement pour votre crédit habitation et/ou d'autres emprunts. La charge de crédit maximale ne constituera dans ce cas qu'un des paramètres à prendre en compte. Le montant que vous conservez chaque mois pour le paiement des autres frais, comme la nourriture, les vêtements, l'énergie, ... sera bien plus important. C'est ce que l'on appelle aussi le surplus pour vivre.

 

Voici maintenant la vérité

Maintenant que tous les mythes ont été démontés, une chose est sûre : nos collaborateurs hypothécaires aident chaque jour des gens comme vous dans leur recherche d'une solution pour acheter leur maison. Nous vous invitons donc à parler sans engagement de votre projet. Nous calculerons avec plaisir le montant que vous pourrez emprunter et ferons directement une simulation de votre prêt hypothécaire.

 

Autre lecture intéressante

Emprunter sans fonds propres pour l'achat de votre maison ? C'est possible !

Pourquoi les banques n'aiment-elles pas prêter la totalité du montant pour acheter une maison ?

10 conseils hypothécaires en or avant d'acheter une maison

Comment acheter la maison idéale en 7 étapes ?

À quoi devez-vous faire attention à l'achat d'une maison ?

 


Mettez votre commentaire ici

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.