Emprunter aussi les frais d'achat ? Attention...

Vous voulez acheter une maison mais n'avez pas assez d'économies pour payer les frais d'achat supplémentaires comme les droits d'enregistrement et les frais de notaire. Vous voulez dès lors aussi emprunter ces frais. Mais attention, cela ne sera pas sans danger...
 

Emprunter les frais d'achat : comment ça se passe ?

Vous concluez deux emprunts :
- un emprunt hypothécaire à destination immobilière pour la maison (100 %)
- un emprunt hypothécaire à destination mobilière pour les frais d'achat
 
Cela peut parfois se faire auprès d'un seul et même organisme de crédit, parfois pas.
 

Où se cache le danger ?

Les deux emprunts pourront avoir une durée différente. Vous rembourserez ainsi votre emprunt hypothécaire sur une durée de 20, 25 ou 30 ans, alors que votre emprunt hypothécaire à destination mobilière pourra avoir une durée bien plus courte. La durée maximale dans le cadre d'un emprunt hypothécaire à destination mobilière variera en effet d'une banque à l'autre. Si vous prenez un emprunt hypothécaire à destination mobilière pour les frais d'achat de la maison, la durée sera probablement comprise entre sept et dix ans.
 
Concrètement, vous devrez donc payer deux charges mensuelles pendant plusieurs années.
 
La mensualité pour l'emprunt hypothécaire à destination mobilière sera le plus souvent calculée à un taux plus élevé, pour une durée plus courte. Cette charge mensuelle aura donc un impact important sur votre budget mensuel. Il s'agira dès lors de bien vous demander au préalable si vous en êtes capable financièrement.
 

Que se passera-t-il si vous vous retrouvez en incapacité de travail ou au chômage ?

Si vous avez certes les moyens de rembourser vos deux emprunts avec vos revenus actuels, sera-ce encore le cas si vous vous retrouvez temporairement en incapacité de travail ou au chômage ? Vos revenus diminueront radicalement, mais vos deux mensualités, elles, resteront les mêmes.  Pensez que de telles situations peuvent arriver.
 
Si vous n'avez pas de réserve financière pour faire face à une telle perte de revenus, vous risquerez de ne pas savoir rembourser votre emprunt hypothécaire et de perdre finalement votre maison. Soit vous vendrez alors votre maison, soit une procédure judiciaire sera lancée et la banque vendra votre maison. Une situation qu'il vaudra donc mieux éviter.
 
Vous devez savoir qu'il est possible de s'assurer contre certains risques
- Il existe une assurance perte de revenus gratuite si vous contractez un emprunt hypothécaire.
- Vous lirez ici cinq conseils simples pour plus de sécurité financière.
 

Votre maison doit être revendue ?

Vous ne parvenez plus, à un moment donné, à rembourser les mensualités et votre maison doit être revendue ? Sachez alors que le produit de la vente ne sera pas toujours suffisant pour rembourser l'intégralité de l'emprunt. 
 
Voici un exemple.
 
Combien vous coûte l'achat de la maison ?
  • Prix de la maison : 100.000 €
  • Frais d'achat supplémentaires : € 15.000
 
Vous concluez deux emprunts :
  • un crédit hypothécaire pour 100.000 € à du 3 % sur 25 ans : charge mensuelle de 472 €
  • un emprunt hypothécaire à destination mobilière pour 15.000 € à du 5,10 % sur 7 ans : charge mensuelle de 212 €
 
Ce tableau reprend le solde restant dû pour le crédit hypothécaire à destination immobilière et pour l'emprunt hypothécaire à destination mobilière :
 

 Après x ans 

 Solde CH 

 Solde PAT 

 Solde total 

1

98 000

13 320

111 320

2

95 000

11 400

106 400

3

92 000

9 400

101 400

4

89 000

7 250

96 250

5

86 000

5 000

91 000

CHI = Crédit hypothécaire à destination immobilière
CHM = Crédit hypothécaire à destination mobilière

Les montants repris dans le tableau ne tiennent pas compte des frais supplémentaires comme l'indemnité de réemploi, la main-levée et les éventuels frais de justice ou autres.

Conclusion

Il vous faudra compter un délai de quatre à cinq ans avant d'en avoir terminé avec les frais. Avant cela, il y aura danger absolu. Et vous devrez bien sûr encore espérer que votre maison vaudra encore 100.000 € et qu'il n'y ait pas de catastrophe sur le marché immobilier.

Adressez-vous à un courtier indépendant en crédits

Il est important de bien vous informer au préalable sur tous les frais et risques. Un courtier indépendant en crédits hypothécaires comme Auxifina pourra dans ce cas parfaitement vous aider. Il établira pour vous un plan financier personnel et parcourra avec vous tous les avantages et inconvénients. 

Cliquez ici pour trouver un courtier en crédits proche de chez vous. Prenez rendez-vous dès aujourd'hui.